Besoins, Bêtises et Activité.

Il y a peu, je discutais avec une cliente des « bêtises » de son chien. Quand elle rentrait de ses 8h de travail, elle retrouvait un appartement démolit, la mousse du canapé en petit morceaux, du papier toilette devenu du papier mâché, les pieds de sa table basse devenu des pieux, cependant le sac de jouet à sa disposition était intact … Paco, son chien, devenait un « hyper » destructeur. « Hyper » est une catégorie de chien qui réalise certaines choses dans l’excès (hyperactif, aboyeur compulsif, destructeur, …). Nous nous sommes posés plusieurs questions pour comprendre pourquoi Paco en venait à détruire à ce point, mais ce qui m’a frappé le plus était le fait que ma cliente était persuadée que Paco se vengeait, qu’il faisait exprès.

Qu’est ce qu’une « bêtise » ?

D’après un dictionnaire, une bêtise est un manque d’intelligence ou de jugement. Pour l’humain, la définition se rapprocherait plus d’une action ou de paroles non conforme à nos attentes. Quand nos chiens détruisent des meubles, volent de la nourriture, sautent sur les invités, font leurs déjections sur le canapé, etc. on dit qu’ils font des bêtises. On les rend humains car seul l’humain adulte sait que la bêtise du chien est non conforme. Le chien, lui, ne peut pas comprendre qu’il n’est pas conforme à vos attentes quand il transforme en pieux les pieds de la table. En effet, votre chien et vous, ne parlez pas le même langage. Quand vous sanctionnez votre enfant parce qu’il écrit sur le mur, vous pouvez lui expliquer, avec des mots et des termes qu’il va comprendre, que ce qu’il faisait est une bêtise. Votre enfant a le même langage que vous. Cependant, quand votre chien fait une bêtise pour vous, pour lui il ne fait que réaliser un besoin incompressible. Le chien a, tout comme nous, des besoins à satisfaire : manger, boire, dormir, faire ses besoins, garder son intégrité, chasser, jouer, … Votre chien doit pouvoir satisfaire tous ses besoins à la hauteur qui est importante pour lui, elle diffère selon chaque chien et même au sein d’un même chien au cours de sa vie.

Les besoins canins et leur importance.

Comme expliqué plus haut, chaque chien a des besoins à satisfaire, des besoins urgent (faim, peur, froid, douleur, sommeil), des besoins biologiques (chasse, sexe), des besoins sociaux (jeux, rencontre, communication, découverte) et enfin des besoins de développement personnel (bien-être, création, exploration, dépassement de soi). C’est la pyramide de Maslow revue pour le chien. Il doit obligatoirement terminer un niveau de besoins pour passer au suivant. Un chien qui est frigorifié ou affamé n’aura pas envie de jouer ou d’explorer son environnement. Bien que certains vont de paire comme chasser pour manger (un besoin biologique pour assouvir un besoin urgent), c’est le besoin urgent qui pousse à utiliser la chasse qui se trouve être dans une autre catégorie de besoins. Les besoins sont incompressible, c’est à dire que votre chien, ni vous ne peut y échapper, il est obliger de s’y soumettre. Donc, quand votre chien détruit la table il se soumet à l’un de ses besoins qui est de mastiquer. On en vient donc à un point important, l’activité.

L’activité du chien.

L’activité est, elle aussi, incompressible, elle se compose et se décompose sur toutes les actions que le chien va réaliser en 24h. Elle englobe une bonne partie de ses besoins et comme pour ces derniers diffère selon le chien et son âge. Joël Dehasse (vétérinaire comportementaliste) distingue onze activités (jeux, nourriture, masticatoire, sociale, locomotrice, vocale, intellectuelle, sécurisation, sexuelle, chasse, agression) qui additionnées toutes ensemble réalisent l’activité générale sur une journée. Chaque chien donne à ces activités une importance qui est différente pour tous. Votre chien a peut être besoin de plus d’activité locomotrice que le chien du voisin qui, lui, a plus besoin d’activité masticatoire. Il faut voir cela comme une énorme balance avec d’un côté l’activité générale à obtenir, nécessaire et de l’autre toutes les formes que peuvent prendre cette activité qui vont s’additionner. Le chien va chercher l’équilibre de cette balance, il va donc pouvoir remplacer certaines activités par d’autre, et c’est l’apparition de bêtises. Nos chiens ont en moyenne besoin de 5 heures d’activités, mais certains n’auront besoins que d’une heure tandis que d’autres auront besoin de 12 heures. Vous ne pouvez rien y changer, tout ce que vous pouvez faire c’est proposer à votre chien de réaliser ses activités dans des conditions qui vous semble conforme.

Prévenir ou guérir

Vos comprendrez donc que ce que vous preniez pour des bêtises que votre chien réalise pour vous embêter, ou autre ne sont en réalité que des réponses a des besoins qui sont plus fort que lui. Mais alors qu’elle est l’attitude à adopter si les troubles du comportements sont déjà présent ? S’ils sont déjà présent il suffira de rediriger, avec l’aide d’un professionnel, le comportement non conforme vers quelque chose de positif et sans danger pour vous et celle de votre chien. Avant cela, vous pouvez agir pour prévenir de futurs troubles du comportements. Trouvez le taux d’activité nécessaire à votre chien, faites en sorte de lui proposer des activités différentes, tout en lui permettant de satisfaire ses besoins de façon conforme selon vous.

Au final, permettez lui d’être lui-même, un chien qui a besoin de peut-être 2, 5, 8 ou 12h d’activités diverses, qui peut réaliser ses besoins primordiaux dans les règles et limites que vous désirez. Permettez lui d’être bien dans ses pattes, permettez lui d’être un chien heureux avec un leader heureux lui aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *